Collégiale Saint-André

Retour

Collégiale Saint-André

Rue du Cloître Saint-André
Chartres
Collégiale Saint-André

1/2

Donnez votre avis

Description

A- | A+

Scénographie : Studio graphique de la Ville de Chartres – Bénédicte Chevalier, Jean-Baptiste Maradeix et Stéphane Lebouché

La collégiale Saint-André, église classée monument historique, revêt comme chaque année depuis quatre ans de nouvelles scénographies hautes en couleurs, composée de quatre habillages successifs :

1. Collage d’images de différentes rues et bâtiments de Chartres sur la façade de la collégiale dans le but de déstructurer, perturber l’architecture du bâtiment et de faire réfléchir sur la grandeur de l’héritage architectural de la ville.

2. Tableau reprenant la technique impressionniste qui donne vie à la façade de la collégiale grâce à des mouvements de pinceau marqués et aux couleurs vives utilisées et interpelle la sensibilité du spectateur.

3. Tableau poussant chaque spectateur à retrouver une vision naïve et innocente.

4. Accumulation de globes oculaires créant un sentiment de gêne chez le spectateur qui se sent épié et favorise la réflexion sur l’importance de l’apparence dans nos vies actuelles.


L'histoire de la collégiale Saint-André :

A l’époque gallo-romaine, un amphithéâtre se dressait à cet emplacement. Il subsiste quelques pierres dans les murs de l’une des cryptes. Plusieurs églises ont été construites et détruites entre le Xe et le XVIIe siècle. Depuis sa rénovation, la collégiale accueille différentes manifestations.

Datant principalement du 12e siècle, cette collégiale a été convertie en centre d'expositions. Autrefois, son choeur reposait sur une arche enjambant l'Eure, prolongée par une autre arche qui franchissait la rue.

Photos (2)

Retour

Situation

Retour

Donnez votre avis

Retour

J'aimerais recevoir les informations de :

Donnez votre avis

Retour

Réglages

Retour

Réglages

Retour
Me localiser